Communiqué du maire

Le changement climatique, la guerre aux portes de l’Europe, le regain d’inflation et son impact sur le pouvoir d’achat, la crise énergétique et ses conséquences sont les témoins de la période difficile que nous allons traverser.

 

Chacun de nous doit prendre conscience qu’à l’échelle de nos territoires, il est impératif de nous organiser pour atténuer au maximum les difficultés pour nos concitoyens.

Dans le souci permanent d’une préservation de notre qualité de vie, nous avons d'ores et déjà depuis des années mis en place nombre d'actions nous permettant d’anticiper cette importante transition. C'est dans ce cadre que s'inscrivent les initiatives que nous allons prendre pour faire des économies d'énergie indispensables.

 

Depuis 10 ans, la Ville de Toulon a entrepris une démarche systématique de réduction de la consommation d’énergie de ses bâtiments communaux (500 bâtiments dont 84 écoles, 16 crèches soit 400 000 m² de surface en tout). L'évolution des chiffres de notre consommation en 10 ans le prouve.

 

La consommation du chauffage est passée de 16 625 MWh en 2012 à 11 757 MWh en 2021, soit 30% d’économie. Celle de l'eau  de 193 000 m3 en 2012 à 128 000 m3 en 2021, soit 34% d’économie ; 2 millions 800 000 m3 d’eau ont été préservées grâce à la rénovation de 472 kilomètres de réseau (soit 2,5 fois la capacité du barrage du Revest). La consommation d’électricité est passée de 12 200 MWh en 2012 à 10 000 MWH en 2021, soit 18% d’économie. La réduction de 30 % de la flotte de véhicules municipaux, indépendante du transfert des directions techniques vers la métropole, a entraîné une baisse de 27 % de la consommation de carburant. Le parc automobile est composé actuellement de 317 véhicules dont 16 électriques.

 

Face à la rudesse de la crise qui s’annonce avec ses conséquences financières d’ampleur inédite, la Ville envisage la mise en place d’actions nouvelles permettant de poursuivre la réduction significative de sa consommation énergétique :

 

< Coupure des mises en lumière du patrimoine à partir de minuit, soit 30 façades et monuments et 20 parcs et jardins publics (économie estimée à 230 000 €) ;

 

< Extinction des éclairages de Noël (100% Leds) à minuit, pour une économie estimée à 90 000 €, soit 50% de la dépense initiale (180 000€) ;

 

< Diminution de 1 degré de la température de l’air et de celle de l’eau de toutes les piscines de la Ville de 28 à 27 degrés (excepté le petit bassin de Léo Lagrange recevant les enfants de maternelle qui reste à 28 degrés et le cours de bébés nageurs qui reste à 31 degrés) ;

 

< Mise en place du système Héliopac qui permettra, grâce à des capteurs solaires, de préchauffer l’eau du bassin extérieur du stade nautique du Port-Marchand et de générer une économie d’énergie de 15 à 20%.

 

< Fermeture du bassin extérieur du stage nautique du Port-Marchand (qui représente à lui seul 45% de la dépense globale de fonctionnement de toutes les piscines) durant 3 mois (janvier, février et mars).

 

Précisons que la pratique des activités aquatiques des scolaires, les cours d’aquagym et toutes les autres activités seront maintenues dans nos 3 bassins couverts, qui resteront ouverts tout au long de l’année. L’ensemble de ces mesures dans nos piscines permettront d’économiser entre 400 et 450 000 € par an.

 

< Baisse de la température de 1 degré dans les bâtiments communaux (de 19 à 18 degrés) excepté dans les écoles et les crèches qui gardent leur température (économie estimée à 50 000 €)

 

L’ensemble de ces mesures devraient permettre de dégager une économie de 700 000 € sur la facture énergétique afin de faire face à la forte hausse prévisible des tarifs de l’énergie.

 

La Ville poursuit bien sûr ses objectifs d’économies à moyen et long terme avec notamment :

 

< Maîtrise de la ressource en eau : arrosage public (plantations privilégiées d’arbres et végétaux méditerranéens peu gourmands en eau), poursuite de la réfection des réseaux d’eau et assainissement (suppression des fuites) ;

 

< Mise en place d’un programme de végétalisation des cours d’école et récupération des eaux de pluie ;

 

< Gestion à distance du chauffage des écoles (fibre optique) ;

 

< Installation de panneaux photovoltaïques sur les toitures des bâtiments communaux dès que c’est possible (réalisée dans le Parc de La Loubière, prévue pour la future crèche de Font-Pré), mise à l’étude d’ombrières photovoltaïques sur le parking des plages du Mourillon ;

 

< Poursuite du programme d’isolation thermique des équipements de la Ville (écoles, gymnases…). La rénovation du gymnase du Port-marchand qui vient de s’achever va permettre une économie de fonctionnement globale sur l’énergie de l’ordre de 40 à 45 % ;

 

< Poursuite du remplacement des 25 000 points lumineux de la ville  en Leds ;

 

< Poursuite de l’acquisition de bus propres (commande en cours de 109 bus propres pour un budget de 75 M€) ;

 

< Poursuite de l’installation de bornes de recharge pour les véhicules électriques (300 prises installées sur la métropole d’ici 2025 dont plus de 150 à Toulon) ;  

 

< Continuer à faire évoluer le PLU dans le sens d’une prise en compte toujours renforcée des normes du développement durable ;

 

< Poursuivre le mouvement de réduction des consommations d’eau, de chauffage et d’électricité entamé dès 2010 dans les bâtiments de la Ville.

 

 

Nous essayons à travers ces mesures, face aux nombreux défis que nous allons devoir relever ensemble, de montrer l’exemple et nous restons ouverts à toutes les autres pistes d’économies à étudier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actualités 

Actualités

Pierre-Alexandre, Temanu, Thibault, Victor et Gauthier sont allés au bout de leur rêve d’enfance et ont réalisé le pari un peu fou de faire, à la v

En passant l’éclairage de la Mairie d’Honneur, du Carré du port et la place Monsenergue en orange, Toulon apporte son soutien à la campagne « Orang

Le programme de ces festivités de fin d’année a été conçu comme une parenthèse enchantée dans une année 2022 qui a été éprouvante.

Trois jours de réjouissances littéraires ponctués de rencontres, de débats, de spectacles, de lectures immersives et bien sûr de dédicaces.

À deux semaines de sa fermeture annuelle, le téléphérique de Toulon annonce une affluence record avec 95 000 passagers transportés en 2022.