Port de Toulon

Démonstration de joutes : duels en mer

Ce vendredi soir, le marché artisanal nocturne a vécu au rythme des passes des joutes nautiques. Cette démonstration qui a été assurée par la société mandréenne des Francs Jouteurs a rassemblé une foule plus de 500 personnes. Retour en images.

Leurs plastrons portent les stigmates des duels acharnés auxquels ils se sont livrés aux cours des années. Chaque combat laisse sa trace, une griffure indélébile, la marque des héros. Dans un ballet bien ordonné, les deux barques s’avance à la vitesse maximale de 3 nœuds. Jugés sur la « tintaine », lance dans une main et témoin dans l’autre, les « targaïres » s’affrontent dans un duel qui allie à la fois force et adresse : la force d’un lutteur et l’adresse d’un escrimeur.
Dans un bruit sourd, les lances de bois viennent heurter les plastrons. La « passe » est réussie, elle entraîne la chute de l’un des deux jouteurs. Ce vendredi soir, dans la Darse Vieille, la plupart des combats ont désigné leurs vainqueurs sous les applaudissements des Toulonnais et des touristes massés le long des quais du Parti et du Petit-Rang pour assister à cette démonstration de joutes provençales. Les « benjamins » filles et garçons ont lancé les combats avant de céder « tintaine » et témoin aux « gros » à savoir la catégorie « Senior ».

Les joutes provençales sont très codifiées

À bord du Saint-Flavien et du Saint-Mandrier leurs destriers des mers, les Francs-jouteurs mandréens ont traversé la rade pour faire revivre, le temps d’une soirée, un sport qui n’avait été pas pratiqué sur le plan d’eau toulonnais depuis la Tall Ships’ Race 2013. Pourtant, les joutes toulonnaises ont connu leurs heures de gloire. Aujourd’hui, il ne reste sur le département du Var plus que cinq sociétés dont celle de Saint-Mandrier.
Pour cette soirée, la tradition d’animation des fêtes et des cérémonies locales qui remonterait au 17e siècle, a été respectée puisque les duels ont rythmé le marché artisanal nocturne.
À la différence des autres joutes nautiques, la « targo prouvençalo » et ses plongeons souvent qualifiés de « virils » est très codifiée : notamment au moment de la frappe où le « targaïre » (jouteur) doit placer son pied gauche devant une ligne blanche et son pied droit derrière celle-ci. Si le pied droit franchit cette ligne, il est disqualifié au profit de son rival seulement s’il passe par l’avant. 

Un sport qui remonterait à l’Égypte ancienne

Sport reconnu par l’État depuis 1960, les joutes allient honneur médiéval et fête populaire. Pratiqué semble-t-il dès l’Égypte ancienne ou la Grèce antique, on retrouve les premiers écrits sur ces premiers combats nautiques en 1270 en France du côté d’Aigues-Mortes. Il semblerait que les croisés, soldats et marins, en attente de départ pour la Terre Sainte, s’affrontaient lors de combats singuliers, montés sur des embarcations légères.
Ce vendredi soir, plus de 500 personnes ont salué le retour des joutes en eaux toulonnaises : un franc succès donc pour les Francs Jouteurs ! Rendez-vous pris pour 2023…
 

Actualités 

Actualités

Une maison de caractère au charme désuet au fond du parc boisé de la Florane qui s’étend sur 10 000 m²… C’est là que les familles du quartier confi

C’est dans la rue d’Alger, qui constitue la colonne vertébrale du cœur de ville, que s’est installée King Jouet.

Après un an et demi de travaux, la salle emblématique de l'Opéra a été inaugurée vendredi 16 septembre.

Le parc de la Loubière, qui a ouvert ses portes dans la soirée du 14 septembre, vient s’ajouter aux 516 hectares verts de Toulon, dont 140 aménagés