Transport

Une halte ferroviaire pour desservir Sainte-Musse

La halte ferroviaire de Sainte-Musse devrait être mise en service en décembre prochain. Les travaux de ce nouvel arrêt urbain et multimodal ont débuté le 17 janvier. En connexion avec le futur arrêt de bus de l’A57, la station répond à la double volonté de desservir le quartier de Sainte-Musse et de favoriser l’utilisation des transports en commun. Premier arrêt prévu le 13 décembre prochain.

L’emprise au sol est matérialisée par des barrières heras. La zone a été débroussaillée. La phase préparatoire du chantier avec, notamment tout un travail sur les réseaux, a débuté ce lundi 17 janvier. Il faudra attendre le mois de mars pour voir les quais sortir de terre. Longs de 220m, ils seront l’ouvrage le plus important de ce nouvel arrêt, situé à mi-chemin entre la gare de Toulon et celle de La Pauline à La Garde où ne s’arrêteront, à partir du 13 décembre 2022, que les trains express régionaux (TER).

La halte sera composée d’une structure légère avec sas d’entrée couvert pour sécuriser l’accès aux quais et intégrant les différents équipements liés au transport : distributeur de billets TER, composteur, informations à destination des voyageurs et système de vidéo-protection. Elle sera desservie par une passerelle équipée de deux escaliers et de deux ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite. Un abri sécurisé pouvant accueillir une quarantaine de vélos viendra compléter la halte.

En connexion avec le futur arrêt de bus de l’A57

Située rue André-Blondel au pied du pont de l’autoroute en cours d’élargissement, la station urbaine sera connectée au futur arrêt de bus de l’A57, créant ainsi un véritable pôle d’échange multimodal. Il répond à la double volonté de desservir l’hôpital de Sainte-Musse, le pôle santé qui devrait voir le jour en 2024 ou le stade Léo-Lagrange voisin et de favoriser l’utilisation des transports en commun, que ce soit le bus ou le ferré.

Si 15 000 habitants et 4 000 emplois seront à moins de 15 minutes à pied de la halte, la SNCF estime que sa fréquentation sera de l’ordre de 100 000 voyageurs par an. Jusqu’à 4 TER par heure pourraient s’arrêter le long des quais, cependant le cadencement des trains sera soumis à l’accord des collectivités locales.

Des travaux sans impact sur le trafic actuel

La SNCF assure que les utilisateurs réguliers de la ligne ne seront, en rien, gênés par ses travaux qui font suite à une étude préliminaire menée en 2016, une concertation publique en 2018 et enfin l’enquête publique en 2019.

La réalisation de cet arrêt est estimée à 11,2 millions d’euros. La société publique qui prend à sa charge 7% montant des travaux, les 93 autres pourcents faisant l’objet d’une clé de répartition entre l’État (25%) et les collectivités locales : la Région Sud PACA (28%), le Département du Var (20%) et la Métropole Toulon Provence Méditerranée (20%).

Actualités 

Actualités

Pierre-Alexandre, Temanu, Thibault, Victor et Gauthier sont allés au bout de leur rêve d’enfance et ont réalisé le pari un peu fou de faire, à la v

En passant l’éclairage de la Mairie d’Honneur, du Carré du port et la place Monsenergue en orange, Toulon apporte son soutien à la campagne « Orang

Le programme de ces festivités de fin d’année a été conçu comme une parenthèse enchantée dans une année 2022 qui a été éprouvante.

Trois jours de réjouissances littéraires ponctués de rencontres, de débats, de spectacles, de lectures immersives et bien sûr de dédicaces.

À deux semaines de sa fermeture annuelle, le téléphérique de Toulon annonce une affluence record avec 95 000 passagers transportés en 2022.